Les trois classiques du Tai Chi Chuan

Waysun Liao

Extrait

La pratique de la relaxation Shoong

Shoong signifie « se relaxer », « perdre », abandonner », céder ». C’est un terme qui a été adapté et incorporé à la terminologie traditionnelle des Maîtres de Taiji. On dit que quand le fameux maître de taiji Yang Chen Fu entraînait le regretté maître Chen Man Ching, le maître Yang rappelait à son élève quotidiennement d’être « vraiment, vraiment shoong ». « Si vous n’êtes pas shoong « , disait le maître yang, « même un tout petit peu, vous ne pouvez pas vous trouver en état de shoong. Vous êtes dans l’état du perdant du Taiji. Vous serez vaincu ».

Puisque les maîtres de Taiji ont toujours mis l’accent sur la relaxation, shoong a été le centre d’intérêt des pratiquants de Taiji depuis des siécles. Nombreux sont ceux qui ont tenté d’interprèter le sens véritable de shoong. En vérité, on a donné un certains nombre d’explications mais peu d’efforts ont été fait pour l’authentifier, dans la voie classique. Le résultat, c’est que de nombreux pratiquants se sont mépris.

Il y a des années, en bavardant autour d’une tasse de thé avec le maître Cheng Man Ching, dans son loft (une pièce qu’il avait nommée la Bibliothèque des longues soirées), il faisait remarquer que les bébés sont relaxés et totalement détendus. Quand ils grandissent et deviennent « civilisés », ils ne sont plus jamais shoong. Je fus choqué par ces paroles car ellles montraient que, après avoir enseigné le Taiji depuis près d’un demi-siècle, maître Cheng se sentait frustré par son expérience de l’enseignement.

Le maître Cheng me demanda comment j’expliquais le véritable sens de la relaxation à mes éléves. Je lui dis que je devais me servir de nombreuses analogies pour la décrire. Ensuite, je lui demandai de m’expliquer sa propre méthode : « Racontez-vous toujours à vos élèves avancés que vous avez rêvé un jour que vous aviez perdu vos deux bras et que c’est ainsi que vous avez compris la véritable signification de shoong ? » dis-je pour plaisanter. Nous nous mîmes tous les deux à rire. Maître Cheng avait coutume de raconter à ses étudiants qu’après ce rêve sa pratique du Taiji s’était améliorée et que son Qi coulait plus harmonieusement.

Le rêve de maître Cheng, exposé à moitié sérieusement, à moitié sur le ton de la plaisanterie, aide véritablement à comprendre le sens réel de la relaxation. Parce que nos mains font presque tout notre travail, elles représentent la principale source de tension du corps. Un débutant de Taiji se sert seulement de ses mains pour éxécuter les mouvements, sans que le reste de son corps soit impliqué. Voila pourquoi le corps semble si raide. Comment une personne peut-elle se relaxer si son corps demeure tendu ?

Dans le mouvement méditatif du Taiji, se relaxer signifie s’abandonner complètement, tant mentalement que physiquement. Cela signifie céder. Céder totalement à l’univers entier, céder à l’infini. Quand vous céderez vous-même totalement à l’infini, vous pourrez vous relaxer et vous fondre dans l’unité que les Taoïstes décrivent comme « l’intégration du ciel et de l’humain ».

En d’autres termes, si vous demeurez vous-même, vous serez exclu de la totalité de l’univers. Si malgré tout, vous parvenez à vous abandonner, alors vous participerez vraiment à l’univers.

Quand on place une tasse d’eau à la surface d’un lac, l’eau n’est pas l’eau du lac parce qu’on la tient éloignée du corps plus large par les parois rigides de son contenant. Ainsi, elle ne peut céder à une force plus grande. Donc, en vous servant de votre imagination, faites comme si vous étiez souple comme l’eau, totalement flexible, épousant les formes du contenant. Quand l’eau qui est en vous est versée dans le lac, vous devenez le lac.

Si l’analogie de l’eau ne marche pas avec vous, vous pouvez toujours imaginer que vous flottez dans l’air. Quand vous flottez, laissez votre corps devenir transparent afin que l’air y circule librement.

Le pratiquant de Taiji devrait faire beaucoup de méditation afin de relaxer corps et esprit, pour être en mesure de fusionner avec l’univers. Quand vous atteignez ce niveau, vous coulez comme l’univers coule et bougez comme l’univers se meut. C’est alors que vous apprécierez vraiment la véritable signification de shoong dans le Taiji.

Comme le maître Yang rappelait à ses élèves constamment : « Relaxez, relaxez complètement. Chaque articulation, chaque partie du corps devrait s’ouvrir et s’assouplir ». A moins d’atteindre un état de relaxation totale du corps et de l’esprit (shoong), on ne peut ressentir le flot du Qi. Par conséquent, le pratiquant de Taiji devrait passer beaucoup de temps à méditer afin d’obtenir la conscience du Qi.

La relaxation mentale est beaucoup plus importante que la relaxation physique, parce que la tension mentale provoque indubitablement la raideur physique. Les débutants devraient commencer avec l’esprit calme, progresser vers un corps totalement relaxé puis méditer avec l’univers. Cela permettra au pratiquant de ressentir les vagues électriques dynamique de l’univers et d’augmenter éventuellement la conscience de la circulation du Qi à l’intérieur du corps, comme s’il circulait avec l’univers entier.

Présentation

Le tai chi chuan, la boxe de l’ombre aux mille vertus, plonge ses racines dans l’histoire légendaire et classique de la Chine.

Le maître Waysun Liao nous livre dans cet ouvrage la quintessence de ses recherches: commentaire approfondi de l’historique du tai chi, traduction des manuscrits anciens retrouvés, description de toutes les techniques et méthodes pour conduire le souffle et développer l’énergie interne (Qi), explication détaillée avec dessins de la Longue Boxe aux 108 mouvements du maître Cheng Man Ching… etc.

Un ouvrage précieux pour tous les pratiquants d’arts martiaux.

鬆, 松,  sōng: desserrer, lâcher, détendu, mou, pin qui est emblème de longévité, de constan

Photo du profil de Clergue

Clergue

Troisième dan Aïkikaï de Tokyo, professeur de la FEQGAE - Union Pro Qi Gong et de la Fédération des Écoles Cheng Man ching, Dominique a créé l'école Nuage~Pluie en 1998.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire