Étiqueté : rate

Sangye Gyamtso, interconnexion des vaisseaux sanguins: détail de la vue antérieure - 1680. Peintures relatives aux examens médicaux tibétains: illustrations pour le traité du Béryl Bleu 0

Le sang

Le sang (血: xuè) est le fruit de la transformation de l’essence des aliments (营气, 营气: yíng qì) par la rate et l’estomac.

Vache à la voûte. Diverticule axial. Paroi gauche. Panneau des Vaches rouges - Lascaux 0

La terre

La terre, dans le sens d’humus, de terreau, représente le support, le milieu fécond qui reçoit la chaleur et la pluie : le feu et l’eau. C’est le plan de référence duquel émerge le bois et dont s’échappe le feu, où s’enfonce le métal et à l’intérieur duquel coule l’eau. La terre est à la fois yin et yang puisqu’elle reçoit et qu’elle produit. La Terre permet de semer, de faire pousser et de récolter.

Représentation des organes internes, selon le Canon taoïste, 15ème siècle 0

La rate

La rate est un organe (髒, 脏, zàng ), yīn (阴), appartenant à l’élément terre, elle est couplée à l’entrailles (腑, fǔ ) estomac qui est yáng (阳). Située au réchauffeur moyen (中焦, zhōng jiāo), elle est en rapport avec la nutrition et les processus de digestion. Elle extrait des aliments et des boissons le qì de l’eau et des céréales (水谷气, shuǐ gǔ qì), ce dernier est fondamental puisqu’il permet de produire non seulement le qì (气) mais aussi le sang (血, xuè). Elle contrôle aussi le transport (运, yùn) vers les divers organes des essences les plus pures extraites de la nourriture.