Pu Bingru et le Professeur Cheng

Après avoir vu le Tai Chi de Mlle Pu Bingru (濮 冰 如, 1908-1998) sur une cassette vidéo il y a de nombreuses années, j’ai été frappé par la façon dont sa performance ressemblait étrangement à la forme du Professeur Cheng!

Mais ce n’est que quelques années plus tard que j’ai découvert ce qu’ils avaient en commun!

Tout d’abord, un peu d’information de fond …

Certains sur cette liste pourrait savoir que Yang Cheng-fu n’était PAS le premier professeur de Tai Chi du professeur Cheng. En fait, Yang était le troisième!

Ainsi, à Pékin, le professeur Cheng a brièvement étudié en 1923 avec Liu Yung-Chen, un disciple de Yang Cheng-fu, mais cette période d’étude a duré environ seulement 6 mois …

Après avoir déménagé à Shanghai en 1924, le professeur Cheng a commencé à étudier avec Ye Dami  (叶大密, 1888-1973), un disciple de Tien Chao-lin (Tian Zhaolin) quelque temps autour de 1926-1930. (Tian avait été un élève de Yang Chien-hou).

D’un article de souvenirs de M. Huang Jing-hua traduit par Leroy Clark and Key Soleil et présenté sur un autre forum TCC: «Maître Huang Jing Hua est né en 1909. Il est allé à Shanghai pour apprendre à peindre en 1925. Là, dans cette école d’art, il se lie d’amitié avec Cheng Man Ching. Ils sont devenus des amis proches. En 1926,  les deux hommes ont appris la boxe du tai-chi et l’épée de Ye Da Mi. En 1928, ils ont rencontré le grand maître Yang Chengfu « . (Prof. Cheng mentionne « Huang Ching-hua» comme «mon camarade de classe » à la page 65 des «Treize Traités de Cheng Tzu »)

Dans la préface du Professeur Cheng au texte de Yang Cheng-fu de 1934 , traduit par Louis Swaim dans son « The Essence and Applications of Taijiquan « , il écrit: «Au printemps de 1930, en raison de la surcharge de travail, tout en créant l’Académie chinoise de la Littérature et des Arts (à Shanghai), j’avais atteint le point où je crachais du sang, alors je repris l’étude et la pratique du tai-chi-chuan avec mes collègues Xiao Zhongbo (Hsiao Chung-po) et Ye Dami (Yeh Ta-mi) « .

Il semble que Yeh Ta-mi a également été associé à Yang Cheng-fu … Dans un autre passage du forum TCC Leroy Clark écrit: «Ye (Dami) a fait valoir à YCF que  la langue écrite de Tung (c.a.d. Tung Ying-chieh) était extrêmement grossière et rude et que publier le livre de Yang (1931) ce  serait diffamer la famille. Influencé par Ye, YCF a retiré le livre de Tung. Le livre a finalement été écrit par CMC « .

Étant associé à Yeh, il est donc probable que le professeur Cheng avait déjà rencontré Yang Cheng-fu, mais ce n’est qu’en 1932 que le professeur Cheng est devenu un « disciple » de Yang Cheng-fu.

Selon le professeur Cheng, «En 1932, P’u Ch’iu-chen me présente 0Yang Cheng-fu. Après m’avoir accepté comme disciple, j’ai reçu l’enseignement oral  du maître sur les arts martiaux internes. » … (voir « Cheng Man-ching: Master of Five Excellences », p 119).

Il se trouve que P’u Ch’iu-chen était aussi le père de Pu Bingru!

Dans « Zheng Manqing’s Uncollected Writings » Wile traduit la « Biographie anecdotique » de Wu Guozhong, mentionnant cette information: «Zheng a souvent pratiqué la poussée des mains avec Pu Yu  la fille de Pu Huaigong … « (p. 24)

Wu nous dit auparavant à la page 23, c’est ce même M. Pu qui introduit le professeur Cheng Yang … Wu parle de lui comme « Pu Huaigong », mais « Huaigong » est, je crois, un « titre » honorifique conférant le statut de « grand-père » à une personne non apparentée, et Pu Yu était sans doute , le « surnom » de Pu Bingru.

Et il s’avère aussi que Mlle Pu-même était quelque peu accompli en tai-chi.

Dans la bande vidéo que j’ai mentionné au début, il y a une légende qui dit que Mlle Pu avait étudié avec les deux Ye Dami au début de 1925, et avec Yang Cheng-fu en 1928. En fait, elle fut  la première disciple féminine de Yang Cheng-fu! Et compte tenu de ces dates, je suppose que Mlle Pu et le Professeur Cheng ont été également condisciples des deux enseignants  à peu près en même temps!

Cela peut expliquer, en partie, pourquoi (à mes yeux du moins), ils semblent tous les deux pratiquer le Tai Chi de la même manière …

Médiagraphie

 

The Essence and Applications of Taijiquan de Yang Chengfu dans une Traduction de Louis Swaim chez North Atlantic Books au format KindleLe Maître des 5 Excellences de Cheng Man Ch'ing, Mark Hennessy au Courrier du Livre dans les Trésors des arts martiauxMaster of Five Excellences de Cheng Man-ch'ing traduit par Mark Hennessy chez Frog BooksMaster of Five Excellences de Cheng Man-ch'ing traduit par Mark Hennessy chez Frog BooksZheng manquing -escritos biograficos y escritos de Douglas Wile aux Ediciones TaoZheng manquing -escritos biograficos y escritos de Douglas Wile aux Ediciones Tao

Nuage~Pluie

Ex quo profecto intellegis quanta in dato beneficio sit laus, cum in accepto sit tanta gloria.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire