La nature de l’énergie Taiji

Cet article paru dans le Journal de l’Association Internationale de Tai Chi Chuan de la Famille Yang édité par l’association Bambou Balance est très intéressant. Les concepts qui sous-tendent le taichi chuan, la langue chinoise, la philosophie chinoise sont difficiles à traduire et à transmettre. J’ai trouvé particulièrement parlante l’image de maître Yang Jun (杨军老师, Yáng Jūn lǎoshī) du bateau et de l’eau.

Une conférence de maître Yang Jun

杨军老师的理论课:太极劲的自然

Enregistrée en Avril 2012 Paris, France

Transcription et revue par Edward Moore avec l’aide de Mike Lucero

Portrait du maître Yang Jun

Emettre l’Energie Taiji

Ensuite, je voudrais que vous ayez une idée sur la façon d’émettre l’énergie. D’où vient l’énergie ? D’abord, je voudrais que vous compreniez la direction de l’énergie. Nous disons que l’énergie vient de votre racine, dans vos pieds. Elle est développée par vos jambes, contrôlée par votre taille et exprimée dans vos mains. Pour mobiliser l’énergie dans son ensemble, vous devez consacrer beaucoup de travail, mais sur quoi travailler? Sur la coordination. Physiquement, l’énergie se propage du bas vers le haut. Si vous voulez que votre énergie soit plus unifiée, vous devez vous assurer que l’énergie se focalise suivant une direction, elle va ensemble de bas en haut. La façon dont les parties inférieure, médiane et supérieure du corps travaillent ensemble promeut le flux d’énergie dans une direction, du bas vers le haut.

D’un point de vue interne, l’énergie provient de votre Dantian. C’est ainsi que vous produisez l’énergie : une partie vient du corps physique et une partie est coordonnée avec l’énergie interne. La taille contrôle la partie physique. Votre cœur contrôle la partie interne, qui est votre esprit. Quand vous pratiquez le Tai chi chuan, il y a deux points que le professeur vous rappelle toujours. Un des points est « Utilisez la taille, » et l’autre est, « Utilisez l’esprit ». C’est parce que ce sont les deux choses qui conduisent l’énergie.

Le Dantian est l’endroit où vous stockez le qi intérieurement, mais le qi est conduit par l’esprit. Le Qi est aussi coordonné avec vos poumons, ce qui signifie que l’énergie interne est coordonnée avec votre esprit, votre respiration et vos mouvements. Cette dynamique interne/externe ressemble à la relation yin-yang, ils ne peuvent pas être séparés. Il ne peut pas y avoir l’un sans l’autre. Ils doivent être coordonnés ensemble. Le Dantian est important, mais nous devons aussi nous assurer que nous faisons les mouvements physiques correctement.

Nous devons aussi coordonner le corps extérieurement. Pour l’interne, à quoi vous devez prêter attention ? Vous ne prêtez pas vraiment attention à votre qi; vous prêtez attention à votre cœur. L’esprit-cœur comprend où vous voulez envoyer l’énergie et quelle est la cible. Cela fonctionne de concert avec les mouvements externes. Bien que nous disions, « la taille mène le mouvement » c’est en réalité votre cœur et votre esprit qui mène le mouvement. Bien que nous sachions que le centre sera plus tard votre cœur et votre esprit, vous devez toujours travailler sur votre corps d’abord pour vous assurer que vous avez la bonne coordination.

Quand nous parlons de l’énergie, nous voulons garder la partie inférieure du corps enraciné, la partie supérieure du corps légère et la partie médiane flexible. Comment pouvez-vous rendre souple la partie médiane du corps ? Comment pouvez-vous faire pour enraciner la partie inférieure du corps ? Comment vous pouvez faire pour alléger la partie supérieure du corps ? Ils se rapportent tous à une méthode de base : relâchez vous et faites descendre le qi. Ceci c’est pour quand vous pratiquez par vous-mêmes. Si vous pratiquez avec un adversaire vous devez être conscients de l’autre méthode, qui est « ne pas résister ». En travaillant avec un adversaire, pour garder votre corps inférieur lourd et la partie supérieure légère, la méthode importante est « ne pas résister « . Ceci est une idée fondamentale, mais nous devons y travailler, non juste en parler. Quand vous avez mis en place avec succès ce travail, vous aurez le relâchement et la coordination. Vous pouvez rendre légère la partie supérieure du corps et lourde la partie inférieure et unifier l’énergie ensemble. Ensuite, vous pouvez vous concentrer sur le travail technique.

Energies stratégiques du Taijiquan

Quelles sont les techniques de Tai chi chuan ?

Quand nous parlons des techniques, alors nous devons parler des huit énergies. Nous les appelons huit énergies, mais ce serait huit techniques ou huit parties techniques. L’énergie dynamique sous-jacente est toujours l’énergie taiji, mais il est identifié différemment selon huit énergies ou huit techniques.

Quelles sont les huit énergies ? Parer, enrouler en arrière, presser, pousser, tirer (vers le bas), séparer (fendre), énergie du coude et Frappe du corps (épaule). Nous avons ces huit basiques, mais pas seulement. Nous avons aussi cinq méthodes de base. Quelles sont les cinq méthodes de base ? Je vous les traduis en anglais.

D’abord, la saisie : la saisie est une technique. Le contrôle en est une autre. Nous utilisons aussi le coup de pied, la frappe et la lutte. Ceux-ci sont les cinq méthodes de base. Donc nous avons les huit techniques plus les cinq méthodes de base, pour la façon d’utiliser les énergies. Avant de parler de parties techniques ce que vous devez d’abord comprendre, c’est quelle sorte d’énergie nous avons dans le Tai chi chuan. Ici je ne parle pas de l’énergie taiji. Vous avez toujours l’énergie dynamique taiji.

Il y a une énergie stratégique, la façon de répondre d’une manière offensive et défensive. Fondamentalement, cette énergie a deux aspects, qui sont yin et yang. Mais pour être un peu plus précis, elle est énergie de neutralisation et aussi énergie explosive. En chinois nous appelons « Hua », en anglais, c’est « neutraliser », ou « stockage » (emmagasinement). L’explosion en Chinois est « Fa », nous pouvons aussi appeler énergie « d’émission ». Ainsi bien que nous parlions d’énergie taiji, vous avez toujours ces deux aspects : l’une est l’énergie neutralisante et de stockage et l’autre l’énergie d’émission. En général, l’énergie dynamique a deux phases : doux et dur. Parfois, quand votre adversaire effectue un changement vers le dur, vous devez changer vers le doux. Nous l’appelons aussi  » gong fong »(攻防).

« Le Gong » c’est comme l’Attaque, « Fong » c’est comme la Défense. Vous devez comprendre que le changement d’énergie relie les deux phases. Si vous voulez émettre l’énergie, d’abord vous devez le stocker. Sans le stockage, vous ne pouvez pas émettre. Vous devez être clairement conscients de ces deux phases. C’est la relation yin-yang qui change continuellement. Quand vous avez cerné le type d’énergie et cerné la technique, alors vous pouvez continuer à travailler sur la stratégie.

Quelle est la stratégie en Tai chi chuan ? Si l’adversaire ne bouge pas, vous ne bougez pas, s’il bouge, vous bougez. S’il va vite, vous allez vite. S’il va lentement, vous allez lentement. Vous faites toujours partie de votre partenaire et tous les deux vous allez construire une relation yin-yang. Pour construire cette relation vous devez d’abord comprendre votre adversaire. Pour connaître votre adversaire, vous feriez mieux de ne pas bouger en premier, parce que quand votre adversaire ne bouge pas, la dynamique yin-yang n’est pas claire. Quand il est juste debout là cela pourrait être yin, ou cela pourrait être yang. Quand il commence à se mouvoir, le yin et yang deviennent clairs. La stratégie est : ils ne bougent pas, vous ne vous bougez pas. Ne pas résister. Ne pas vous séparer. Essayez de ne pas répondre à la force de votre adversaire par la force. Essayez de ne pas vous séparer de votre adversaire.

Il y a toujours beaucoup d’autres éléments à notre stratégie. Vous pouvez améliorer votre stratégie en suivant votre adversaire. Une des méthodes que vous pouvez utiliser est « Flotter ». Quand l’énergie de votre adversaire vient, vous flottez juste par-dessus elle. Vous êtes comme un bout de bois. Peu importe les mouvements de l’eau, vous continuez juste à flotter à la surface. Une autre stratégie est « Couvrir ». Chaque fois que l’énergie de votre adversaire est là, vous la couvrez. Vous couvrez son énergie et le faites pour que son énergie ne puisse pas sortir. Quand vous le couvrez, c’est comme de l’eau mise dans une tasse. Une fois l’eau dans la tasse vous pouvez la promener où bon vous semble. Vous avez le contrôle de son énergie.

Il y a une autre méthode, « Dui ». La signification est comme « faire face ». Quand l’énergie de votre partenaire entre en vous, vous n’allez pas n’importe où, vous faites face. Quand vous faites face, vous créez une technique pour trouver le centre de votre adversaire et contrôler son énergie. Plus l’adversaire pousse, plus vous faites face. Ce qui fait qu’il n’a aucune position de contrôle pour continuer à pousser, mais vous ,vous avez toujours la possibilité de trouver son centre. Vous utilisez une méthode, une stratégie, pour faire sortir son centre et ensuite vous pouvez trouver le centre. Une autre technique que nous utilisons est, « Tun » ou « Avaler ». Partout il pousse son énergie dans votre corps, vous absorbez cette énergie. Laissezle entrer, faites ensuite ressortir son énergie. Lorsqu’il commence à vous pousser, il a l’énergie, mais lorsque vous utilisez cette technique, son énergie est partie. Ceci est une stratégie de base.

Quand votre adversaire est plus petit vous pouvez utiliser « couvrir » pour le contrôler et le déplacer ailleurs. Quand votre adversaire est très grand, le couvrir devient un peu plus dur. Au lieu d’essayer de couvrir quand vous êtes petit et qu’il est grand, il est préférable que vous avaliez son énergie pour la neutraliser et non essayer de répondre à la force par la force. De ceci nous pouvons voir que selon des adversaires différents, la stratégie doit être spécifique suivant un tel ou un autre adversaire. Pour cela vous devez avoir une expérience pratique avec différentes personnes. Quand vous avez cette formation basique seul d’abord, et ensuite avec un adversaire, vous pouvez améliorer les deux aspects de la formation. Ceci vous aidera à mieux comprendre l’énergie. Quand nous disons, « comprenez l’énergie » que devrions-nous comprendre ? Essentiellement, nous devons comprendre yin et yang. C’est çà l’idée.

Lexique
  • 掤, bīng: carquois
  • 履, lǚ: chaussure, pas, marcher sur
  • 擠, 挤, jǐ: presser, bousculer, pousser
  • 按,  àn: presser, appuyer sur, contenir, contrôler, restreindre, réprimer, tenir qch dans la main, selon, conformément à
  • 化, huà: changer, transformer, fondre, digérer, se transformer en imitant un modèle, éduquer, transformer les mœurs, convertir
  • 发, fā: envoyer, livrer, distribuer, émettre, montrer, questionner, mettre au point, se mettre en route
  • 攻, gōng: attaquer, prendre l’offensive, accuser, reprocher, étudier de façon approfondie
  • 防,  fáng: protéger, défendre, prévenir, se prémunir contre
  • 對, 对,  duì: correct, juste, paire, couple, à, contre, pour, envers, répondre, traiter, s’opposer à, braquer, convenir, confronter, ajuster, régler
  • 吞, tūn: avaler, dévorer, accaparer

 

Photo du profil de Nuage~Pluie

Nuage~Pluie

Ex quo profecto intellegis quanta in dato beneficio sit laus, cum in accepto sit tanta gloria.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire