La lenteur

màn

Quand les choses se passent trop vite, personne ne peut être sûr de rien, de rien du tout, même pas de soi-même.

in La Lenteur – Milan Kundera

Se déplacer lentement donne la possibilité de s’étudier. C’est la moitié du conseil de Sun Tzu: Connaissez l’ennemi et connaissez vous vous-même, et vous pourrez livrer cent batailles sans risquer de perdre :.. La forme fournit une norme qui éclairera cette étude. La poussée des mains dans la relation aux autres permet d’affiner la connaissance de soi.

Une pratique régulière permet de faire l’expérience d’une augmentation du sentiment de vitalité et de bien-être. Pour en bénéficier il est nécessaire d’apprendre à relâcher et à détendre son corps et à motiver le mouvement avec des visualisations. Cela nécessite d’être présent et d’éviter un vagabondage de l’esprit. La lenteur permet l’intégration des messages somesthésiques.

Comment un exercice effectué lentement et détendu peut-il être d’une quelconque utilité dans un combat?

Se déplacer lentement donne la possibilité de localiser les tensions internes qui limitent le mouvement. Se détendre permet la rapidité et l’exactitude. La pratique de rester détendu à travers la forme donne la capacité de résister à la tendance naturelle de générer des tensions dans les situations de conflit. Se déplacer lentement permet d’essayer d’accomplir tous les mouvements en relâchant les parties qui nous retiennent loin de la position suivante.

La lenteur offre la possibilité d’affiner la conscience des mouvements, de leur trajectoire, de les diriger par l’intention et de diminuer l’énergie nécessaire à leur exécution.

Se déplacer lentement permet d’apprendre comment se déplacer en conservant une structure verticale. La pratique du tai chi chuan permet à une personne de reconnaître sa verticalité et d’assurer son équilibre. La familiarité avec le sentiment de la posture verticale est également le premier indice sur la façon de répondre à une attaque. La bonne réponse est généralement celle qui rétablit la position verticale. Se déplacer lentement permet à une personne de mobiliser chacune des régions de son corps de la manière la plus efficace en maximisant l’efficacité avec laquelle elles sont utilisées. Enfin, les classiques du tai chi chuan nous disent de nous déplacer à la même vitesse que notre adversaire, cela s’apprend dans la poussée des mains.

Médiagraphie
Photo du profil de Nuage~Pluie

Nuage~Pluie

Ex quo profecto intellegis quanta in dato beneficio sit laus, cum in accepto sit tanta gloria.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire