La chronobiologie chinoise

Extrait

Ainsi est-il écrit dans le Nei King :
La terre est maintenue dans le vide par la grande énergie de l’univers… Toutes les choses et tous les êtres se transforment… l’énergie du ciel va à la terre et l’énergie de la terre va au ciel. L’une se trouve en haut, l’autre en bas. L’une et l’autre s’attirent, l’une montant l’autre descendant… Simultanément, il y a côté repos et côté mouvement; l’un agit sur l’autre, l’autre se produit et se transforme.
L’homme, quant à lui, qui est « créé dans ce mouvement de croisement perpétuel de ces deux forces », doit s’harmoniser au processus continu de
transformation s’il ne veut pas subir des dérèglements énergétiques. C’est pourquoi l’étude des influences externes est primordial pour celui qui veut tenir la place qui lui revient dans le cosmos. Agir sur le déséquilibre des énergies dans l’organisme doit se référer tant aux facteurs externes qu’aux facteurs internes car ces derniers, si importants soient-ils, n’ont pas de fonctionnement autonome par rapport à leur environnement.

Présentation

Mis aujourd’hui en évidence par la science occidentale, les rythmes biologiques font partie intégrante de la médecine chinoise depuis des millénaires. Cette tradition, où se mêlent des éléments du bouddhisme, du taoïsme et du confucianisme, considère l’énergie (chi en chinois, ki en japonais) comme une constante universelle à l’oeuvre dans toute la nature. Tous les phénomènes sont interdépendants et suivent les mêmes lois de mutation. Par la chronobiologie – étude du vivant dans sa relation au temps -, l’homme peut équilibrer ses flux d’énergie en suivant certaines règles de conduite précises. Ces règles, qui gouvernent aussi bien la médecine que les arts martiaux ou la méditation, sont propres à ouvrir l’esprit occidental à de nouveaux horizons philosophiques.

Nuage~Pluie

Ex quo profecto intellegis quanta in dato beneficio sit laus, cum in accepto sit tanta gloria.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire