Graines et Pluies

谷雨

gǔ yǔ

Graines et Pluies (谷雨, gǔ yǔ) est le cinquième des exercices saisonniers du dao yin assis selon les vingt-quatre périodes.

Gǔyǔ est le sixième des 24 nœuds du souffle (節氣, Jiéqì) dans les calendriers traditionnels d’ Asie orientale. Dans le calendrier grégorien , cette période commence habituellement vers le 20 avril et se termine vers le 5 mai.

Chaque période solaire peut être divisé en 3 pentades (候, hòu):

  • Les lentilles d’eau commencent à pousser (萍始生 , píng shǐ shēng)
  • La tourterelle chantante bat des ailes (鳴鳩扶其羽, míng jiū fú qí yǔ)
  • La huppe se pose sur le mûrier (戴勝降於桑, dài shèng jiàng wū sāng)

Illustration de Graines et Pluies, le sixième des exercices saisonniers du dao yin assis selon les vingt-quatre périodes

每日丑、寅时,平坐,换手左右举托,移臂左右掩乳各五七度,叩齿,吐纳,漱咽

Tous les jours (每日, měi rì)  de la période gǔyǔ, de 1h à 3h (醜時, chǒu shí) ou de 3h à 5h (寅時, yín shí ).

Assis en quiétude (平坐, píng zuò), monter la main (手) gauche en retournant la paume vers le ciel, le bras gauche verticalement bien dressé, et en même temps amener l’avant bras droit devant la poitrine.

Faire de chaque côté en alternance trente-cinq fois (各五七度). Claquer les dents (叩齿) trente-six fois, respirer (吐纳) neuf fois, rincer et avaler (漱咽) neuf fois.

脾胃结瘕瘀血,目黄、鼻鼽衄、颊肿、颔肿、肘臂外后廉肿痛、臀外痛、掌中热。

Gǔyǔ traite (治病) le blocage (结瘕) du sang (瘀血) dans la rate (脾) et l’estomac (胃). Il libère ainsi le jaunissement des yeux (目黄), les saignement de nez (鼻鼽衄),  les mâchoires (颊) et les joues (颔) enflées et douloureuses (肿), les gonflements (肿) et douleurs (痛) sur la face externe (外后) des bras (臂) et des coudes (肘), la sensation de chaleur au niveau des paumes de la main (掌中热).


吐纳

  • 吐, tǔ: cracher, mettre au jour
  • 纳,  nà: recevoir, accepter, payer

Tǔ c’est Cracher le vieux, c’est expirer la bouche ouverte en émettant un son non voisé pour chasser l’air vicié, l’énergie impure, les émotions envahissantes, les maladies, etc

Le voisement est une qualité (ou propriété) de certains sons de la parole. Un son est dit voisé si sa production s’accompagne d’une vibration des cordes vocales, et non voisé dans l’autre cas. On utilise aussi couramment les termes de sonore et sourd pour désigner cette opposition. Tout locuteur peut facilement faire l’expérience de ce phénomène en plaçant sa main sur sa gorge (au niveau de la pomme d’Adam pour les hommes) puis en prononçant successivement « ssssss » (non voisé) et « zzzzzz » (voisé).

Nà c’est Absorber le nouveau, c’est inspirer par le nez l’air nouveau, l’énergie pure, les bonnes pensées, émotions, la guérison, etc

Tǔnà c’est Cracher le vieux et absorber le nouveau, c’est une technique classique de qi gong pour entraîner le souffle, elle demande précision, attention, profondeur et lenteur.

Travailler sur le souffle passe par les techniques de respiration. Le poumon est le maître du qì.  Le qì des poumons aide le cœur à propulser le sang qui nourrit tous les organes.

Photo du profil de Nuage~Pluie

Nuage~Pluie

Ex quo profecto intellegis quanta in dato beneficio sit laus, cum in accepto sit tanta gloria.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire