Fu Zhongwen

傅鈡文

Fù Zhōngwén

Fu Zhongwen (1903-1994) fut un enseignant et un auteur respecté de tai chi chuan. Dès son jeune âge, il fut un disciple de Yang Chengfu (楊澄甫: Yáng Chéngfǔ ) , et plus tard, lorsqu’il épousa Zou Cheng Kuei, l’arrière petite-fille de Yang Hou Chien, il devint un membre de la famille.

Yang Chengfu

Fu Zhongwen, 傅鈡文 (1903–1994)

Fu Zhongwen, 傅鈡文 (1903–1994)

Fu Zhongwen est né à Yongnian, Hebei province. Enfant, il regardait les gens qui pratiquaient le tai chi chuan et imitait leurs mouvements avant de commencer à l’âge de 9 ans sa formation avec maître Yang Chengfu. Travaillant avecdiligence et application il  progressa rapidement dans la connaissance et l’expertise du tai chi chuan.

Plus âgé, il accompagna Yang dans ses voyages en Chine en faisant des démonstrations et en l’aidant dans son enseignement. Yang Chengfu enseignait et Zhongwen démontrait. Fu Zhongwen du souvent relever des défis d’autres artistes martiaux pour son professeur.

Fu Zhongwen était souvent appelé par son maître pour le représenter dans les compétitions de poussée de mains et il y gagna la réputation d’être un adversaire invincible. Il était de ce fait apprécié par ses pairs. Chen Weiming, le premier disciple de Yang  écrivit une lettre après la mort de Chengfu, où il reconnaissait l’excellence de l’accomplissement de Zhongwen et la précision avec laquelle il reflétait l’art de leur maître.

En 1944, Fu Zhongwen fonda l’Association Yongnian Tai Chi aujourd’hui la World Yongnian Tai Chi Federation, afin de poursuivre le travail de son maître dans la propagation du tai chi chuan. Lors de la création de l’association Yongnian, il choisi diligence, persévérance, respect et sincérité comme devise, Fu Zhongwen vécu selon cette devise. Il choisi le nom de Yongnian car en chinois il signifie longévité.

  • 永: yǒng: pour toujours, éternellement
  • 年: nián: année, récolte
  • 永年: yǒng nián: beaucoup d’années, longévité

Le principal but assigné à l’association était d’enseigner le tai chi chuan, permettant ainsi aux pratiquants de vivre plus longtemps.

En 1959, la République populaire de Chine a présenté le sabre du tai chi chuan de Fu Zhongwen dans sa publication sur le sport international. La République populaire de Chine a également publié,en 1963, son livre intitulé « Le tai chi chuan de la famille Yang « .

En 1972, l’Université de Tongji à Shanghai effectua une recherche scientifique sur la valeur thérapeutique du tai chi chuan avec Fu Zhongwen et son fils Fu Sheng Yuan comme instructeurs. Après 3 mois, les résultats furent obtenus avec certaines affections dont les maladies cardiaques, le dysfonctionnement de la rate, l’arthrite et l’insomnie. Cela amena le Ministère des Sports de reconnaître officiellement la valeur thérapeutiquedu tai chi chuan.

Fu Zhongwen était le type d’homme qui était prêt à enseigner le tai chi chuan à qui désirait l’apprendrei.

Fu Zhongwen a consacré sa vie à la pratique et à l’enseignement du tai chi chuan. Il a été élu comme l’un des Cent trésors vivant de Chine et ce fut une grande perte pour le monde des arts martiaux et une plus grande perte encore pour sa famille lorsqu’il mourut à Shanghai le 25 Septembre 1994, à 92 ans.

Fu Shengyuan lui suucéda dans la poursuite de l’oeuvre de propagation du tai chi chuan de style Yang.

 

Médiagraphie

Maîtrisez le style Yang de Taiji Quan de Fu Zhongwen, traduction de José Carmona édité par Le Courrier du Livre; Édition dans la collection Trésors des arts martiauxMaîtrisez le style Yang de Taiji Quan de Fu Zhongwen, traduction de José Carmona édité par Le Courrier du Livre; Édition dans la collection Trésors des arts martiauxMASTERING YANG STYLE TAIJIQUAN de Fu Zhongwen édité par North Atlantic Books,U.S.MASTERING YANG STYLE TAIJIQUAN de Fu Zhongwen édité par North Atlantic Books,U.S.Tai Chi Chuan: manual del estilo Yang de Fu Zhongwen traduit par Joaquín Tolsá Torrenova chez Ediciones Tutor, S.A.Tai Chi Chuan: manual del estilo Yang de Fu Zhongwen traduit par Joaquín Tolsá Torrenova chez Ediciones Tutor, S.A.

Photo du profil de Nuage~Pluie

Nuage~Pluie

Ex quo profecto intellegis quanta in dato beneficio sit laus, cum in accepto sit tanta gloria.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. On voit dans cette video Fu Zhongwen pratiquer la poussée des mains avec son fils Fu Shengyuan et plus tard avec un de ses élèves. Tourné en 1987, quand Fu Zhongwen avait 85 ans, on peut encore voir combien il était habile.

Laisser un commentaire