Forme à l’épée en 54 postures

杨氏太极剑

Yáng shì tàijí jiàn

Dans la Chine ancienne la voie de l’épée 剑道, jiàn dào était respectée de tous. Avec la lance, l’épée du tai chi chuan (太极剑, tàijí jiàn) représente le plus haut niveau de l’entrainement au tai chi chuan. Dans les styles internes on met l’accent sur la sensation du souffle (气: qì), sa culture et sa circulation. Adhèrer, coller, enrouler et les mouvements circulaires prennent une place essentielle dans l’entraînement.

L’art de l’épée du tai chi chuan nous enseigne à exprimer l’énergie des profondeurs de notre corps jusque dans la lame de notre épée.

cheng-man-ching (12)

La séquence des mouvements de l’épée du tai chi chuan de style Yang

  1. Commencement
    起始: qǐ shǐ
  2. Avancer et fermer avec l’épée
    步合剑始: shàng  bù  hé jiàn shǐ
  3. L’immortel montre la voie
    仙人指路: xiān rén zhǐ  lù
  4. Trois anneaux enveloppent la Lune
    三环套月: sān huán tào yuè
  5. La Grande Ourse
    大星魁: dà xīng kuí
  6. L’hirondelle rase l’eau
    燕子抄水: yànzi chāo shuǐ
  7. Bloquer à droite et à gauche et balayage
    左右斓扫: zuǒ yòu lán sǎo
  8. La Petite Ourse
    小魁星: xiǎo kuí xīng
  9. La guêpe s’engage dans le trou
    黄蜂入孔: huáng fēng rù kǒng
  10. La civette attrape la souris
    靈猫捕鼠: líng māo bǔ shǔ
  11. La libellule effleure l’eau
    蜻蜓點水: qīng tíng diǎn shuǐ
  12. L’hirondelle entre dans son nid
    燕子入巢: yàn zǐ rù cháo
  13. Le phénix déploie ses ailes
    鳳凰雙展翅: fèng huáng shuāng zhǎn chì
  14. Tornade à droite
    右旋風: yòu xuàn fēng
  15. La Petite Ourse
    小魁星: xiǎo kuí xīng
  16. Tornade à droite
    左旋風: zuǒ xuàn fēng
  17. Attendre le poisson
    等魚势: děng yú shì
  18. Pousser l’herbe pour chercher le serpent
    撥草尋蛇: bō cǎo xún shé
  19. Embrasser la lune
    懷中抱月: huái zhōng bào yuè
  20. Envoyer l’oiseau à la cime des arbres
    送鳥上林: sòng niǎo shàng lín
  21. Le dragon noir remue sa queue
    烏龍摆尾: wū lóng bǎi wěi
  22. Le vent roule les pétales du lotus
    風捲荷葉: fēng juǎn hé yè
  23. Le lion secoue la tête
    獅子搖頭 shī zi yáo tóu
  24. Le tigre étreint sa tête
    虎抱頭: hǔ bào tóu
  25. Le cheval sauvage saute le ruisseau
    野馬跳澗: yě mǎ tiào jiàn
  26. Se retourner et brider le cheval
    翻身勒馬: fān shēn lè mǎ
  27. La boussole
    指南針: zhǐ nán zhēn
  28. Braver le vent, s’épousseter
    迎風撣塵: yíng fēng dǎn chén
  29. Pousser le bateau avec le courant
    順水推舟: shùn shuǐ tuī zhōu
  30. L’étoile filante suit la lune
    流趕星月: liú gǎn xīng yuè
  31. L’oiseau  survole la cascade
    天鳥飛瀑: tiān niǎo fēi pù
  32. Relever le rideau
    挑簾勢: tiāo lián shì
  33. L’épée fait la roue à gauche et à droite
    左右車輪劒: zuǒ yòu chē lún jiàn
  34. L’ hirondelle tient l’argile dans son bec
    燕子衔泥: yàn zi xián ní
  35. Le grand oiseau Peng déploie ses ailes
    大鵬展翅: dà péng zhǎn chì
  36. Ramasser la lune au fond de mer
    海底撈月: hǎi dǐ lāo yuè
  37. Embrasser la lune
    怀中抱月: huái zhōng bào yuè
  38. Nacha sonde la mer
    哪吒探海: nǎ zhā tàn hǎi
  39. Le rhinocéros regarde au loin la lune
    犀牛望月: xī niú wàng yuè
  40. Tirer sur l’oie sauvage
    射鴈势: shè yàn shì
  41. Le dragon vert présente ses griffes
    青龙现爪: qīng lóng xiàn zhǎo
  42. Le phénix déploie ses ailes
    凤凰双展翅: fèng huáng shuāng zhǎn chì
  43. Gauche et droite enjambent un obstacle
    左右跨攔: zuǒ yòu kuà lán
  44. Tirer l’oie sauvage
    射雁勢: shè yàn shì
  45. Le singe blanc offre un fruit
    白猿獻果: Bái yuán xiàn guǒ
  46. Semer des fleurs à gauche et à droite
    左右落花势: zuǒ yòu luò huā shì
  47. La fille de jade joue de la navette
    玉女穿梭: yù nǚ chuān suō
  48. Le tigre blanc remue la queue
    白虎攪尾: bái hǔ jiǎo wěi
  49. Le poisson saute la porte du dragon
    魚跳龍門: hǔ bào tóu
  50. Le dragon noir s’enroule sur la colonne
    烏龍攪柱: wū lóng jiǎo zhù
  51. L’immortel montre la voie
    仙人指路: xiān rén zhǐ lù
  52. Le vent balaye les fleurs du prunier
    風掃梅花: fēng sǎo méi huā
  53. Tenir une  tablette
    手捧牙笏: shǒu pěng yá hù
  54. Embrasser l’épée et retourner à la posture originelle
    抱劍歸元: bào jiàn guī yuán
Médiagraphie


L'épée du Taïchi : Dans le style Yang classique de Jwing-Ming Yang, traduit par Marc Gengoux chez Budo Editions dans la collection Taïchi-chuan supérieurL'épée du Taïchi : Dans le style Yang classique de Jwing-Ming Yang, traduit par Marc Gengoux chez Budo Editions dans la collection Taïchi-chuan supérieurL'Epée du Taiji : Et autres récits de Weiming Chen, traduction de Barbara Davis et de Bernard Bayon de Noyer au Courrier du Livre dans la collection Trésors des arts martiauxL'Epée du Taiji : Et autres récits de Weiming Chen, traduction de Barbara Davis et de Bernard Bayon de Noyer au Courrier du Livre dans la collection Trésors des arts martiauxThe Complete Taiji Dao: The Art of the Chinese Saber de Zhang, Yun chez Blue Snake BooksThe Complete Taiji Dao: The Art of the Chinese Saber de Zhang, Yun chez Blue Snake Books

Nuage~Pluie

Ex quo profecto intellegis quanta in dato beneficio sit laus, cum in accepto sit tanta gloria.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Sumitsuki dit :

    Bonjour,

    merci infiniment pour cette liste précieuse 🙂

    Nous nous sommes rencontrés le we dernier lors du stage en Ariège avec William Nelson, c’était un plaisir ! J’en profite pour vous remercier tous les deux (ne sachant si vous êtes tous les deux sur le site et les réseaux sociaux) pour cet imposant travail de documentation et de veille internet, que je trouve extrêmement utile.

    Je suis en train de comparer les traductions française / chinoise /anglaise de la séquence des 54 postures de l’épée CMC, avec un travail écrit de Lee Fife. Je ne parle pas chinois mais en ayant comparé attentivement, je crois qu’il y a une légère erreur au niveau des postures 48 et 49, en raison sans doute de décalages dans les numérotations (qui ne correspondent jamais parfaitement) :

    A la posture 48 « Le tigre blanc remue la queue », je pense que « Hû » signifie tigre car je retrouve dans la liste en anglais la posture suivante, juste après et sans numérotation :

    虎抱头 – Hǔ bào tóu – Tiger Holds Its Head (le tigre secoue la tête)

    Donc ensuite, pour la posture 49 « Le poisson saute la porte du dragon », je crois que la graphie est juste 魚跳龍門 (il y a l’idéogramme du poisson, celui du dragon et celui de la porte, on doit y être) mais en revanche le pinyin serait plutôt Lǐyú tiào lóngmén. Ce qui nous donnerait au final :

    48. Le tigre blanc remue la queue
    (The white tiger twitches tail)
    白虎攪尾
    bái hǔ jiǎo wěi

    …suivi éventuellement de

    Le tigre blanc secoue la tête
    (The white tiger holds its head)
    虎抱头
    Hǔ bào tóu

    49.Le poisson saute la porte du dragon
    (The fish leaps over the dragon’s gate)
    魚跳龍門
    Lǐyú tiào lóngmén

    Je ne suis pas sûre mais je vous soumets la question, qu’en pensez-vous ?

    Voilà, merci ! à très bientôt, bonne pratique

Laisser un commentaire