Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Qi gong du printemps

7 février 2015 à 15 h 00 min - 8 février 2015 à 17 h 00 min

60€
Dragon nuages, encre de Qinguo Jian

一、五行:一曰水, 二曰火, 三曰木, 四曰金, 五曰土。
水曰潤下,火曰炎上,木曰曲直,金曰從革,土爰稼穡。
潤下作鹹,炎上作苦,曲直作酸,從革作辛,稼穡作甘。

Chaque année les saisons se déroulent et s’enroulent en nous. De l’observation des phénomènes naturels et de leur évolution est née la théorie des cinq éléments (五行, wǔ xíng). Pour les Chinois, tout est lié au temps et à l’espace, et donc aux quatre points cardinaux. Au centre de ces quatre points cardinaux se trouve la terre puisque c’est de la terre qu’on perçoit le cosmos. Ces cinq éléments : la terre, le bois, le feu, le métal et l’eau, représentent les énergies essentielles agissant à la fois dans le macrocosme et dans le microcosme.

Les saisons chinoises commencent à mi-chemin entre les solstices et les équinoxes. Selon  le calendrier lunaire, le printemps (春天, chūn tiān) débute à la fête du printemps (chūn jié春節) entre le 21 janvier et le 20 février. Selon le calendrier solaire, il commence le 4 février, précédé d’une intersaison du 18 janvier au 4 février, et se termine le 19 avril.

Je nais, je nais, je nais avec ce qui est là naissant, je suis uni à la croissance, aux sourds abords de tout ce qui m’entoure et qui pullule et se propage en humidités denses, en étamines, en tigres et en gelées.

in Mémorial de l’île-noire


Les arbres laissent apparaître le duvet et les jeunes feuilles et fleurs enfouies dans leurs bourgeons puis leurs feuilles et leurs fleurs. Le débourrement marque la fin de la période de dormance. Les jonquilles percent dans les jardins encore frileux de l’hiver. La nature, les animaux et les êtres humains se réveillent après le long silence froid de l’hiver. Ce réveil résonne en nous, nous le ressentons.

Aujourd’hui, nous oublions volontiers l’intime rapport entre le microcosme et le macrocosme, la vision énergétique taoïste reconnaît ce rapport et perçoit l’homme, microcosme, organisé à l’image du macrocosme universel. Le mouvement qui anime l’homme est semblable à celui de l’univers, il en constitue l’écho, et son mode de vie devrait s’en inspirer. Les éléments qui composent à la fois l’homme et l’univers obéissent à de continuelles mutations, le bois, le feu, le métal, la terre, l’eau se transforment réciproquement, c’est pourquoi il est si important de se relier consciemment à la beauté et au charme de la nature. Au printemps, nous pouvons  traduire le mouvement du bois en dynamique, en force de vie, en transformation puissante. C’est le temps de laisser les vieux habits et de nous vêtir de neuf, d’arrêter de ressasser notre passé,  pour regarder devant nous, faire des projets, se projeter, mettre en oeuvre et construire.

Pour les chinois, le printemps, c’est la rencontre des souffles du Ciel et de la Terre, de leur désir réciproque jaillit la vie. Le caractère chinois (春, chūn) qui désigne le printemps  évoque le soleil qui monte à travers les arbres. Nous sommes donc au levé du soleil, à la montée du yang (陽, 阳, yáng) , de l’énergie dans le ciel et dans le corps. Les trois mois de printemps sont appelés jaillir (發, 发, fā ) et déployer (陳, 陈, chén).

  • Dans un premier temps,  les jeunes pousses,  les feuilles naissantes expriment la saveur acide. C’est elle qui nourrit le foie et peut aussi freiner son énergie si elle est excessive. Malgré l’impétuosité de l’élan, du désir, il faut démarrer doucement, amener le souffle (氣, 气, qì) à s’accumuler tranquillement jusqu’à ce qu’il ait assez de puissance pour prendre toute la place dont il a besoin. L’univers, le ciel et la terre sont engagés dans un mouvement de création qui diffuse un yang croissant.
  • Puis, c’est la croissance débutante, l’expansion. L’énergie se déploie, le yang émerge. Il convient d’aider l’énergie des Reins, mère du Foie, à soutenir le Foie qui connaît sa période de plus grande plénitude, d’apaiser et de nourrir le souffle de l’Estomac. Cet accord réciproque entre la puissance de nos instincts, le tumulte intérieur qui nous habite et la direction à donner à l’impétuosité de la vie, c’est cela, les souffles du printemps.
  • Enfin, la nature est totalement éveillée. Le yang est ardent et le yin (陰, 阴, yīn)  est caché. Les Reins reprennent leur souffle. L’expression du Foie est favorisé. L’énergie du Cœur monte graduellement en puissance. C’est le mois du retour au centre, à l’élément Terre.

Le bois

Dans le Yi King ( 易經, 易经, yì jīng), les trigrammes qui se rapportent au bois sont L’éveilleur et Le doux.

☳ 震 zhèn

Le Tonnerre (雷, léi), l’éveilleur, le dragon, le fils aîné, le pied, jaune sombre, une grande rue, un roseau ou un jonc… associé à l’est

Le Tonnerre c’est l’impulsion, la mise en route, la secousse qui va progresser en intensité tout au long de la saison.

☴ 巽 xùn

Le Vent (风, 風  fēng) , le Bois, le doux, le coq, la fille aînée, les cuisses, le corbeau, le travail, le blanc, le long, le haut, l’indécis… associé au sud-est

Le Vent, impalpable et pénétrant est capable de traverser ou de surmonter les obstacles, ilnous libère de la pesanteur. Il peut être soudain et violent, imprévisible et destructeur. Dans le même temps, le vent emporte avec lui les graines de vie et engendre la vie nouvelle là où il les dépose. C’est également le paradoxe du bois, qui peut à la fois créer ou détruire. Il faut savoir prendre le vent.

L’élément bois

Lorsqu’on pense au bois, on visualise un arbre avec des racines (yin) solidement plantées dans la terre et le tronc et les branches qui montent vers le ciel (yang). Il assure donc la liaison entre le yin et le yang, entre le passé et l’avenir, avec force et souplesse. Le mouvement du Bois existe dans la nature : c’est l’énergie du printemps, de l’aube et c’est la vibration que nous recevons venant de l’Est.

Considéré par la tradition chinoise comme l’union à nouveau des souffles du Ciel et de la Terre, animant toute forme de vie d’un souffle yang ascensionnel, le bois fournit la force de changer et d’aller de l’avant. Il est à l’origine de nouvelles idées, de nouvelles pensées, de changement et d’espoir.

Le Bois correspond au système physiologique du Foie et regroupe aussi la Vésicule Biliaire, l’ensemble du système musculaire et tendineux, le système d’épuration du sang et son enrichissement, le dynamisme de la sexualité, l’entretien du système de défense immunitaire. Le Bois correspond à la vision, à la colère et aux troubles de la communication avec les autres, on peut être aveuglé par la colère. Inversement, parmi les vertus, il correspond à la bonté, au sens de l’autre.

Lorsque les émotions du foie deviennent dangereuses pour le cœur, c’est l’âme végétative du foie (魂, hún), le conseiller du shen, qui s’interpose pour le protéger.

Le système locomoteur permet de tenir debout et d’aller de l’avant. Se tenir debout est associé à la capacité de s’affirmer, à celle d’entreprendre.

in L’énergétique chinoise appliquée à la réflexologie plantaire

La pratique

Le qi gong

Découvrir, s’harmoniser avec les énergies du printemps, avec les qualités du bois.

Au printemps, couplée à la diététique chinoise, l’action du qi gong vise à libérer les stagnations qui sont souvent présentes après l’hiver dues au manque d’exercice et à une nourriture trop riche. La nature offre au printemps la saveur acide avec le citron, les jeunes pousses naissantes d’herbes, c’est cette saveur qui nourrit l’énergie du foie ou la freine en cas d’excès. Les tendons et les muscles sont des réservoirs de tensions sur lesquels il faut agir au printemps pour les nettoyer.

  • Les exercices d’étirements des méridiens tendino-musculaires mobilisent, avec souplesse, articulations, muscles et tendons, pour permettent à l’énergie du Foie de circuler librement. S’étirer fait écho aux souffles du printemps.
  • Le travail du “Tigre”  stimule et réchauffe les muscles. Mentalement, il s’agit de se glisser dans la peau du tigre, d’imiter sa démarche souple, féline, mais aussi savoir montrer ses griffes pour bondir et saisir sa proie, ce qui stimule les tendons. Le regard est calme mais intense et effrayant ce qui nous permet d’extérioriser colère, et agressivité…
  • Le Métal contrôle le Bois, le Poumon contrôle le Foie, les exercices de respiration permettent d’équilibrer  l’activité du Foie: rejeter l’ancien et absorber le neuf.
  • Nourrir les yeux
  • Le “qi gong des cinq éléments” propose un voyage à la découverte des qualités propres à chaque élément: terre, bois, feu, métal et eau, et à leur mouvement.

Tai chi chuan

A travers l’étude de la forme en 37 postures du professeur Cheng Man Ching et des exercices à deux du tuishou nous poursuivrons la recherche entamée.

Être présent, cheminer en parfait équilibre entre les énergies du Ciel et de la Terre

L’attitude bois est la marche, la marche printanière fait référence à la marche dans la cour, respectant l’équilibre yin~yang, elle est consciente pour bénéficier de tous ces bienfaits, pour éveiller les zones du corps jusqu’alors endormies, pour éviter les déséquilibres générateurs de stress.

L’importance de l’utilisation des yeux dans la forme et la poussée des mains,

Je fais partie de la fécondité et grandirai tandis que grandissent les vies : je suis jeune avec la jeunesse de l’eau, je suis lent avec la lenteur du temps, je suis pur avec la pureté de l’air, sombre avec le vin de la nuit ; je ne me figerai qu’une fois devenu ce minéral qui ne peut plus voir ni entendre, ni contribuer à ce qui naît et qui grandit.

in Mémorial de l’île-noire 

cité par Isabelle Laading in Cinq saisons de l’énergie : Médecine chinoise

Détails

Début :
7 février 2015 à 15 h 00 min
Fin :
8 février 2015 à 17 h 00 min
Prix :
60€
Catégorie d’Évènement:
Étiquettes Évènement :
, , ,

Organisateur

Nuage~Pluie
Téléphone :
0663627993
E-mail :
contact@nuage-pluie.org
Site Web :
http://nuage-pluie.org/

Lieu

Ateliers de la Fontaine
Rue du Sergent Bories
Villefranche-de-Rouergue, Midi-Pyrénées 12200 France
+ Google Map
Téléphone :
0663627993