Catégorie : Médiagraphie

Le tai chi chuan de Marianne Plouvier 1

Le tai chi chuan

Marianne Plouvier se penche sur l’histoire du Taijiquan pour en comprendre les caractéristiques propres, les notions sur lesquelles il se construit, la manière dont il s’enseigne,.

La carte de la culture de la perfection 0

Taoïsme et connaissance de soi

Catherine Despeux étudie l’évolution historique de ces représentations du corps et de ses constituants psychiques avec leur symbolisme hermétique qui plonge leurs racines dans les grands textes classiques du Canon taoïste.

Grue blanche 0

Les cinq saisons de l’énergie

L’ouvrage d’Isabelle Laading puise ses leçons au cœur des traditions chinoises et propose dans un langage clair et accessible à tous une hygiène de vie en étroit rapport avec les cycles naturels.

Portrait de Kudsi Erguner 0

La flûte des origines

Cette oeuvre de Kudsi Erguner, érudit musulman et virtuose du ney, est consacrée à la spiritualité soufie. Le ney est une flûte oblique à embouchure terminale en roseau

Portrait de Alexandro Jodorowsky 0

Métagénéalogie ; la famille, un trésor et un piège

Ce livre présente la nouvelle approche thérapeutique développée par Jodorowsky. Notre arbre généalogique nous impose ses limites, matérielles et psychologiques, un échange de peurs, de rancœurs, de frustrations et d’illusions. L’auteur propose de nombreux outils pour nous libérer de ces entraves. Une véritable méthode pour comprendre les causes familiales de nos enfermements et conditionnements.

Leçon de tuishou par Cheng Man Ching 0

La nouvelle méthode d’apprentissage personnel du Tai Chi Ch’uan selon Maître Cheng

Les deux axes principaux de l’engagement de Maître Cheng : l’un, d’inspiration confucianiste, est orienté vers la transmission la plus large possible des bienfaits du tai chi chuan, sans restriction de nationalité, de continent ou de sexe ; l’autre, d’inspiration taoïste, est orienté vers la recherche de l’épuration, de la douceur et du non-agir (無爲, wú wéi ).

Robert Faure 0

L’Esprit du geste

La peinture exprime le sentiment humain, le rêve et l’admiration de l’homme pour la nature avec une élégance extrême dans le tracé qui dévoile 3000 nuances de gris, entre l’extrême clarté et la profonde obscurité du noir.

Le pin solitaire 0

Mer d’encre

A travers ce roman, calligraphié comme une encre chinoise, l’Allemand Richard Weihe retrace l’existence de Chu Ta, prince Ming déchu par les envahisseurs Mandchous, devenu Bada Shanren moine mendiant et peintre de grand talent, véritable maître du grand noir, cet art si délicat de l’encre chinoise.

Cheng Man Ching 0

鄭子太極拳十三篇卷上 – 鄭曼青

Cheng Man Ching écrit la première version de « 鄭子太極拳十三篇卷上 – 鄭曼青 » en 1946, le manuscrit ne sera publié qu’en 1950 à Taïwan. Il sera traduit en anglais par Benjamin Pang Jeng Lo et Martin Inn en 1985.