Les caractéristiques du tai chi chuan

La pratique du tai chi chuan  comprend des exercices qui favorisent la souplesse, la relaxation, le bien-être, la  concentration et la santé mentale. Elle se caractérise par l’extrême lenteur des mouvements, leur exécution de façon continue sans arrêt ou pause, et une totale focalisation de la conscience sur l’instant présent.. Contrairement à la plupart des exercices qui se caractérisent par l’usage de la force musculaire et par l’effort, les mouvements du tai chi chuan sont lents, doux et légers. La concentration active de l’esprit contribue à guider le flux des mouvements du corps. Ainsi, le tai chi chuan n’est pas seulement un exercice physique, mais implique aussi la formation de l’esprit, ce qui a incité certains à en considérer la pratique comme une  “méditation en mouvement”.

Le tai chi chuan est un art martial qui promeut la santé et la tranquillité d’esprit. Il s’effectue lentement, avec une respiration profonde et harmonieuse. Les mouvements doivent être effectués dans un endroit calme qui aidera le pratiquant à atteindre un état de relaxation. Les muscles et les articulations se relâchent et le corps est capable de se déplacer facilement d’une posture à une autre. La colonne vertébrale est dans une position érigée naturelle, et la tête, le torse, les bras et les jambes devraient être en mesure de se déplacer librement et en douceur. Le haut du corps est droit.

La respiration

Différentes techniques de respiration sont utilisées dans le tai chi chuan, mais la technique de respiration principale, appelée « respiration naturelle”, est le fondement de toutes les autres. Dans la respiration naturelle, le pratiquant inhale et exhale par le nez, lentement, profondément et sans tension. La bouche est fermée, mais les dents ne sont pas serrées. La pointe de la langue est maintenue légèrement contre le palais. Les mouvements sont coordonnés avec la respiration et le motif de la respiration suit la succession des mouvements. La respiration devient finalement une partie inconsciente de l’exercice, mais son importance dans la pratique ne diminue jamais

L’attention et son objet

Tout au long de l’exercice, l’esprit reste alerte, mais tranquille, dirigeant  en douceur  la  suite de mouvements et se concentrant sur ​​l’énergie interne de chacun. Cette concentration active fait partie intégrante de la pratique.

L’objectif global n’est pas tant de «maîtriser» les mouvements, mais d’apprécier un sentiment croissant d’harmonie intérieure et extérieure tel que les mouvements deviennent plus fluides, mais contrôlés, et l’esprit plus alerte, mais tranquille. Pour apprendre et pratiquer le  tai chi chuan avec succès, les pratiquants doivent adopter et mettre en pratique les principes traditionnels spécifiques de la posture et du mouvement comme tenir la tête dans l’alignement vertical, le relâchement de la poitrine et redresser le dos, en utilisant la concentration mentale au lieu de la force physique, et en cherchant le paix de l’esprit dans le mouvement.

La spiritualité et la croyance

Le tai chi chuan tire son orientation philosophique à partir des éléments opposés du yang (activité, émission) et du yin (inactivité, réception) et du qi (énergie du souffle). Les mouvements sont conçus pour équilibrer le qi, ou énergie vitale, dans les méridiens du corps, et pour renforcer le qi, empêchant ainsi la maladie. La pratique du tai chi chuan ne nécessite pas l’adoption d’un système spirituel ou d’une croyance particulière. La tai chi chuan  a été utilisé cliniquement en tant que pratique thérapeutique.

Nuage~Pluie

Ex quo profecto intellegis quanta in dato beneficio sit laus, cum in accepto sit tanta gloria.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire